La tentative de coup d’État militaire du 15 juillet 2016, suivie d’un « coup d’État civil » orchestré par le gouvernement afin d’écarter toute opposition potentielle, a largement fini d’enterrer toute perspective d’adhésion de la Turquie à l’Union Européenne (au moins à moyen terme). En décembre 2015, l’accord entre l’UE et la Turquie sur le dossier des réfugiés syriens et la crise migratoire avaient mené à l’ouverture d’un 15e des 35 chapitres de négociations. Certains s’étaient alors émus de la relance du processus d’adhésion à un moment où l’autoritarisme du président R.T. Erdoğan apparaissait chaque jour un peu plus important. Pour autant, l’ouverture de ce nouveau chapitre de négociation ne signifiait en aucun cas l’avancement de la Turquie dans le processus d’intégration européenne. L’objectif de cet ouvrage, fruit d’une recherche collective, est de réfléchir aux effets du processus d’élargissement initié par l’UE vers la Turquie au-delà de la question de l’adhésion ou même de…

Source: Claire Visier

Suivre ce lien pour lire le texte ou visionner la vidéo!


««« Retour en arrière