1. Home
  2. /
  3. SOURCES MÉDIATIQUES
  4. /
  5. Presse écrite
  6. /
  7. Jordan Bardella : les...

Visage neuf d’un parti quinquagénaire, Jordan Bardella est à nouveau tête de liste du Rassemblement national pour les européennes du mois de juin. Son parcours et son ascension fulgurante ont redonné espoir à une génération militante qui ne voyait jusqu’alors pas de salut dans ce parti vieillissant. Pour sa deuxième campagne, il a choisi de s’entourer d’une équipe jeune, de profils relativement méconnus. Très agacé par les fuites d’informations dans la presse, le frontiste a prévenu : aucun off, aucun écart ne sera toléré. “On est en mode commando”, assure un des membres de son équipe, à deux doigts de classer ses échanges “secret-défense”.

Autour de Jordan Bardella subsistent quelques fidèles de son passé militant. Ses assistants parlementaires François Paradol et Donatien Véret sont de ceux-là. Frontistes depuis leurs jeunes années, ils ont accompagné l’eurodéputé dans sa progression. Le premier est aussi conseiller régional RN de la région d’Ile-de-France. Son chef de cabinet, Arthur Perrier, est une pièce rapportée. A 22 ans, il côtoyait plutôt les cercles zemmouristes avant de rejoindre le président du RN. Alexandre Loubet, son directeur de campagne, est un rallié récent. Ancien compagnon de route de Nicolas Dupont-Aignan, il rejoint Marine Le Pen après la présidentielle de 2017 et est élu député en 2022. Il connaît le président du parti de leurs années militantes, et des soirées partagées dans le VIe arrondissement de Paris. Son conseiller presse, Victor Chabert, vient de l’autre côté de la barrière. Journaliste jusqu’en 2022, il a suivi la campagne frontiste pour Europe 1 avant de rejoindre le RN après l’élection présidentielle.

Voilà pour le cabinet officiel. D’autres personnalités composent son écosystème. Sa collègue eurodéputée, Mathilde Androuët, fait partie de la bande des débuts, de celle des soirées militantes, qui a évolué dans l’organigramme du parti. Le directeur du RNJ, mouvement jeune du parti, aussi. Pierre-Romain Thionnet, ancien assistant parlementaire de Jordan Bardella et ancien secrétaire général du syndicat identitaire La Cocarde, continue d’avoir l’oreille attentive de l’eurodéputé et lui fournit quelques fiches à l’occasion.

La plupart n’ont pas trente ans, ont fait de la question identitaire le socle de leur engagement et misent sur Jordan Bardella pour faire converger la nouvelle génération au Rassemblement national. Il le répète souvent d’ailleurs : “Tous les chemins mènent au RN.” Et espère devenir le nouveau héraut de cette jeunesse venue de droite et d’extrême droite, portée par le même combat civilisationnel et anti-immigration.

Source: Marylou Magal

Suivre ce lien pour lire le texte ou visionner la vidéo!


««« Retour en arrière